Rebaptisons les rues Bugeaud et Cavaignac!

Nous passons devant tous les jours, nous y habitons, nous copions leurs noms dans nos papiers d’identité… Mais qui sont les hommes (2% seulement des rues en France portent le nom de femmes) qui ont baptisé nos rues ? Qui représentent-ils? Quelles valeurs? Et nous qui habitons là, de quelle mémoire héritons-nous? Qui sommes-nous, que voulons-nous, de quoi ne voulons-nous plus?

Réécoutez l’émission enregistrée sur Radio Grenouille au micro de Margaux Wartelle, avec 3 membres du Collectif Cultures (Samia Chabani, Faouzia Soilihi et Valérie Manteau) pour présenter l’action « Mémoire, mon beau miroir », en particulier sur l’action menée pour rebaptiser les rues Bugeaud et Cavaignac ainsi que l’école Bugeaud à la Belle de Mai.

Qui sont Bugeaud et Cavaignac?

Le général Bugeaud est envoyé en Algérie en 1836 dans l’espoir d’en finir avec la résistance dirigée par Abd el-Kader qui dure depuis le début de la conquête de l’Algérie en 1830. Il est nommé gouverneur de l’Algérie en 1841. Il applique alors la politique de la terre brûlée. Ses troupes pourchassent les combattants et les populations civiles, incendient les villages, détruisent les troupeaux, enfument les grottes dans lesquels se sont réfugiées des tribus entières.

« Si ces gredins se retirent dans leurs cavernes, imitez Cavaignac !
Enfumez-les à outrance comme des renards.
»

Le 18 juin 1845, dans les grottes du Dahra, toute une tribu, hommes, femmes et enfants, entre 700 et 1200 personnes selon les estimations, sont ainsi exterminées.

« J’entrerai dans vos montagnes ; je brûlerai vos villages et vos moissons ;
couperai vos arbres fruitiers, et alors ne vous en prenez qu’à vous seuls
. »

On peut donc, à juste titre, qualifier Bugeaud et Cavaignac de criminels de guerre, auteurs de crimes contre l’humanité.

Pour en savoir plus, voir le blog d’Alain Castan des éditions Transit > http://www.courtechel-transit.org/2020/06/rues-monuments-et-crimes-coloniaux-a-marseille.html

Ici une interview de Samia Chabani de l’association Ancrages, dans Marsactu > https://marsactu.fr/il-ny-a-pas-de-rue-ibrahim-ali-mais-une-ecole-bugeaud-sans-que-cela-fasse-scandale/

Voir aussi cet article du blog de l’historien Olivier Le Cour Granmaison > https://blogs.mediapart.fr/olivier-le-cour-grandmaison/blog/040917/bugeaud-bourreau-des-indigenes-algeriens-et-ennemi-de-la-republique

Participez au changement de nom!

Vous avez des propositions à faire pour changer le nom des rues Bugeaud et Cavaignac?

-> Déposez vos idées et contributions dans la boîte à idées du café La Rotonde, au croisement des rues Bugeaud et National

-> Participez en ligne en remplissant le questionnaire sur le site culture.les-etats-generaux-de-marseille.fr.